Fermer

Mugabe à Rome pour la béatification de Jean-Paul II, malgré son interdiction de voyage

Par AFP

Le président zimbabwéen Robert Mugabe à Harare, le 18 avril 2011. © AFP

Le président zimbabwéen Robert Mugabe est arrivé samedi matin à l'aéroport romain de Fiumicino en vue de sa participation dimanche à la cérémonie de béatification de Jean Paul II, a indiqué l'agence italienne Ansa.

M. Mugabe est arrivé peu après 08H00 locales (06H00 GMT) à bord d’un vol spécial d’Air Zimbabwe en provenance de Harare. Selon le quotidien gouvernemental zimbabwéen The Herald, il est accompagné de son épouse Grace et de membres du gouvernement.

Il a été accueilli par l’ambassadeur du Zimbabwe en Italie David Douglas Hamadziripi, et l’ambassadeur auprès du Vatican Mary Sibusisiwe Mubi.

M. Mugabe, 87 ans, et ses proches sont interdits de voyage et leurs avoirs sont gelés depuis 2002 par l’Union européenne et les Etats-Unis, en raison de violations répétées des droits de l’homme et des libertés fondamentales commises par son régime.

L’Etat du Vatican ne fait pas partie de l’Union européenne mais M. Mugabe devra transiter par Rome, la capitale italienne. Le ministère italien des Affaires étrangères a expliqué que ce genre de déplacement était possible grâce à des dérogations prévues par la législation européenne.

Robert Mugabe, de confession catholique, avait assisté en 2005 aux funérailles du pape et avait été l’objet d’une polémique car le prince Charles, héritier du trône de Grande-Bretagne, lui avait serré la main.

M. Mugabe s’est aussi rendu à Rome en 2008 pour un sommet de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dont le siège est à Rome.

Interrogé sur la venue du chef de l’Etat zimbabwéen au Vatican, le porte-parole du Saint Siège, le père Federico Lombardi, a observé que "le Zimbabwe est un Etat avec lequel le Saint-Siège entretient des relations diplomatiques". "Il n’y a donc rien à cacher" sur la présence de ce président africain qui sera aux côtés de quinze autres chefs d’Etat du monde entier, a-t-il dit.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici