Fermer

Le chef d’Al-Qaïda en Afrique de l’Est tué en Somalie

Par AFP

Le Comorien Fazul Abdullah Mohammed. © FBI

Le chef présumé d'Al-Qaïda en Afrique de l'est, le Comorien Fazul Abdullah Mohammed, un des acteurs-clé des attentats meurtriers contre les ambassades américaines à Nairobi et Dar es-Salaam, a été tué mercredi à Mogadiscio, a annoncé samedi à l'AFP le chef de la police kényane Mathew Iteere.

"Nous avons reçu cette information des autorités somaliennes. On nous a dit que deux terroristes avaient été tués en Somalie mercredi. Ils ont été identifiés comme Fazul Mohammed et Ali Dere. C’est ce que nous ont dit nos homologues en Somalie", a déclaré samedi à l’AFP M. Iteere.

Selon les services de sécurité du gouvernement de transition somalien (TFG), deux membres présumés des shebab, dont un étranger, ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi dans le nord de la capitale somalienne lors d’un accrochage sur un barrage routier.

"L’un des deux hommes qui a été tué est Fazul Abdullah, que Dieu bénisse son âme", a déclaré à l’AFP un leader des shebab, sous couvert d’anonymat. Il est mort, mais il vit encore pour les milliers de moujahidine qui continuent de combattre les ennemis de l’islam, a commenté ce responsable.

Dix ans de traque

Leader présumé d’Al-Qaïda en Afrique de l’est, Fazul Abdullah Mohammed échappait depuis une dizaine d’années à la traque des Américains, qui ont mis sa tête à prix pour 5 millions de dollars. Il était l’un des acteurs-clé des attentats contre les ambassades américaines à Nairobi et Dar es-Salaam, qui ont fait au total 224 morts en juillet 1998.

Il était également impliqué dans les attentats anti-israéliens de Mombasa (sud-est), qui ont fait 15 morts le 28 novembre 2002.

Cette même année 2002, il s’était vu confier la direction des opérations d’Al-Qaïda pour toute l’Afrique de l’est, selon les services de sécurité américain.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici