Fermer

États-Unis – Libye : 27% des raids sont américains

Par AFP

Sur les 19 877 sorties aériennes de l'Otan, les avions américains en ont réalisés 5 316. © Ahmed Jadallah/Reuters

Les États-Unis ont effectué 5 316 sorties aériennes en Libye depuis le début de l'opération Protecteur unifié, ce qui représente près de 27% des missions de l'Otan, a fait savoir le Pentagone.

Washington, qui avait dirigé l’opération avant qu’elle ne passe sous le contrôle de l’Alliance, s’est essentiellement cantonné depuis le 1er avril à un rôle de soutien de l’Otan, mettant notamment à disposition ses avions-ravitailleurs et capacités de reconnaissance.

Sur les 19.877 sorties aériennes de l’Otan, les avions américains en ont réalisés 5.316 au 22 août, selon des données du Pentagone, dont près de 400 au cours des 12 derniers jours. Les missions de frappes aériennes se sont élevées à 1.210 sorties au cours desquelles 262 bombes ou missiles ont été lâchés, dont 101 depuis des drones Predator.

Les militaires américains ont indiqué au cours de la campagne qu’ils visaient notamment les dispositifs de défense anti-aérienne. Quatre drones Predator et au moins un drone de reconnaissance Global Hawk ont été déployés en Libye. Le coût des opérations pour les Etats-Unis s’élève à 896 millions de dollars au 31 juillet, a estimé lundi le Pentagone.

222 millions de dollars

L’aide américaine a également concerné la livraison de pièces de rechange, de munitions et de carburant à certains pays alliés participant à l’opération, qui n’ont pas été précisés, pour une somme totale de 222 millions de dollars. Sur les 25 millions de dollars d’aide en matériel, à l’exclusion d’armes, aux rebelles libyens, annoncés par l’administration Obama, la moitié a été versée à ce stade, selon le Pentagone.

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici