Fermer

CAN 2012 : le Ghana s’approche des quarts de finale, la Guinée se relance

Par AFP

La joie des Ghanéens après un but contre le Mali, le 28 janvier 2012 à Franceville. © AFP

Le Ghana a fait un grand pas vers les quarts de finale de la CAN-2012 en battant le Mali (2-0), tandis que la Guinée se relançait dans le groupe D en atomisant le Botswana (6-1), samedi à Franceville.

Le Ghana a fait un grand pas vers les quarts de finale de la CAN-2012 en battant le Mali (2-0), tandis que la Guinée se relançait dans le groupe D en atomisant le Botswana (6-1), samedi à Franceville.

Avec deux victoires, le Ghana n’a plus besoin que d’un nul lors de son dernier match. Même une défaite, en fonction du résultat de l’autre rencontre, pourrait le propulser en quart de finale. Le finaliste de la CAN-2010, après une première période soporifique, s’est réveillé et a frappé deux fois par Gyan sur coup franc (63e) et Andre Ayew (76e). Il a montré un léger mieux par rapport à son petit succès sur le Botswana (1-0).

Le Mali, pour sa part, n’aura guère été dangereux, hormis ce coup franc de Diabaté heurtant les deux poteaux (38e). L’équipe d’Alain Giresse reste néanmoins dans la course à la qualification avant d’affronter le Botswana mercredi.

Dans une CAN aux scores dans l’ensemble serrés, la Guinée a réagi de manière flamboyante après sa déconvenue initiale (défaite 1-0 face au Mali), en balayant un faible Botswana, réduit à dix avant la pause. Le sélectionneur du Botswana Stanley Tshosane avait avancé qu’il allait prendre des risques, après avoir été très prudent face au Ghana, lorsque les Zèbres avaient tenu en respect le Ghana (défaite 1-0 seulement). La Guinée en a profité pour prendre les espaces et renvoyer le néophyte à ses études.

"Il nous fallait une victoire parce que nous ne voulions pas rentrer à la maison, a souligné l’entraîneur du Syli national, Michel Dussuyer. Nous n’avons pas eu de chance contre le Mali, mais nous sommes très satisfaits d’avoir marqué autant de buts dans ce match".

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici