CAN 2012 : le Mali sur le podium 40 ans après, le Ghana écoeuré

Par AFP

lain Giresse porté en triomphe par ses joueurs le 11 février 2012 à Malabo. © AFP

Le Mali, en battant (2-0) samedi à Malabo un Ghana qui disputait à contrecoeur la petite finale, a pris la troisième place de la CAN-2012 et ainsi effectué son meilleur parcours depuis 1972, lorsqu'il était monté sur le podium pour la dernière fois (finaliste).

Depuis 1972, le Mali était resté au pied du podium trois fois (1994, 2002, 2004). Cette fois, mission accomplie pour les Aigles d’Alain Giresse, grâce à Diabaté, auteur d’un doublé sur ses seules opportunités, en reprenant un ballon repoussé par le gardien Kwarasey (23e) et en concluant un contre et un centre signés Tamboura (80e).

Les Black Stars sortent de leur côté par la petite porte. L’élimination en demi-finale mercredi (1-0 contre la Zambie) les avait rendus inconsolables, eux qui s’étaient reconnus obsédés par la première marche du podium continental après en avoir occupé les deux autres en 2008 (3e) et 2010 (2e). Cet honneur sera dévolu à la Zambie ou la Côte d’Ivoire dimanche soir.

Contrairement aux habitudes pour ce match de classement, les deux sélectionneurs ont peu fait tourner leurs équipes. Exception notable, côté Ghana: Gyan, auteur d’un piètre tournoi et d’un penalty raté en demi-finale, était éjecté du onze de départ. Et n’est pas apparu dans le match.

Exclusion de Vorsah

Chez les frères Ayew, Jordan montrait de l’envie puis disparaissait après la pause, tandis qu’André s’avérait moins en vue que dans le reste de son tournoi.

Le Mali a pris l’avantage lors d’une première période maîtrisée, et a tué le match en fin de partie sur un contre, alors que le Ghana jouait à dix depuis l’exclusion de Vorsah (64e), troisième carton rouge de l’équipe dans le tournoi.

Les Black Stars avaient pourtant relevé la tête en seconde période, avec notamment une bonne entrée de Muntari. La réduction à dix n’avait pas vraiment affecté sa pression. Mais samedi, le coeur était définitivement malien.
 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici