Fermer

Mali : la junte malienne d’accord pour un retour à l’ordre

Par AFP

Le chef de la junte, Amadou Sanogo. © AFP

Une délégation de la junte qui s'est emparée du pouvoir le 22 mars au Mali a affirmé samedi à Ouagadougou être d'accord avec les grands principes de sortie de crise imposant un retour rapide à l'ordre constitutionnel normal réclamé par les chefs d'Etat ouest-africains.

"Sur les grands principes qui nous ont été demandés, nous disons que nous sommes d’accord. Il faut une vie constitutionnelle régulière et normale, et maintenant les modalités pour arriver à ça, c’est ça que nous allons discuter (…) ", a déclaré à la presse le colonel Moussa Sinko Coulibaly, directeur de cabinet du chef de la junte, à l’issue d’une rencontre avec le président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne.
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici