Fermer

RDC : nouveaux combats dans un fief rebelle dans l’est du pays

Par AFP

Des soldats de l'armée congolaise le 24 mai 2012 dans le nord Kivu. © AFP

De nouveaux combats entre armée congolaise et mutins ont éclaté samedi matin dans un fief rebelle dans le Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris auprès des mutins.

Les combats ont "repris depuis 07h00 (05h00 GMT) non loin de la colline de Mbuzi", une des bases des dissidents, a déclaré à l’AFP le lieutenant-colonel Vianney Kazarama, porte-parole du Mouvement du 23 mars, un groupe issu de l’ancienne rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP).

Les soldats de l’armée gouvernementale "attaquent avec des armes lourdes et des armes légères. Ils tentent de récupérer Mbuzi, mais ils ont échoué dès le matin. Nous les avons déjà repoussés", a-t-il affirmé.

"Nous sommes en train de bombarder les positions de l’ennemi sur Mbuzi, où ils ont affiché une certaine résistance. Des hélicoptères sont aussi engagés pour bombarder cette colline, que nous avons encerclée. Les bombardements va aider les infanteries à avancer", a déclaré à l’AFP un commandant loyaliste qui participe aux combats.

"Attaque sérieuse"

"L’ennemi vient aussi de commencer une attaque sérieuse et le combat est violent", a déclaré à l’AFP un colonel lui aussi sur le front.

Les mutins sont repliés dans trois collines -Mbuzi-Chanzu et Runyonyi- près du Parc national des Virunga, frontalier du Rwanda et de l’Ouganda et qui abrite notamment des gorilles de montagnes et, entre autres, une petite population de gorilles des plaines -une espèce menacée d’extinction.

Vendredi, l’armée et les mutins se sont affrontés dans les environs de la colline de Chanzu. En début de soirée, le calme était revenu, l’armée comme les mutins ayant conservé leur position dans ce secteur, selon un journaliste de l’AFP.

Le M23, qui est dirigé par le colonel Sultani Makenga (ex N.3 du CNDP), réclame notamment la mise en oeuvre des accords de paix de 2009 qui a permis l’intégration des ex-rebelles dans l’armée.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici