Fermer

Algérie : deux policiers tués dans une attaque contre un commissariat

Par AFP

Deux policiers algériens. © AFP

Deux policiers ont été tués et deux autres blessés vendredi soir en Algérie lors d'une attaque contre un commissariat dans la région de Tizi Ouzou (110 km à l'est d'Alger), en Kabylie, a-t-on appris samedi auprès d'habitants de la région.

Trois civils, dont une fillette, ont été également blessés lors de cette attaque à l’arme lourde à Ouacifs, à une trentaine de kilomètres de Tizi Ouzou, contre une caserne de la brigade mobile de la police judiciaire, ont précisé ces sources.

Selon une source sécuritaire, citée par l’agence de presse APS, les assaillants ont coupé le téléphone et l’électricité des sièges mitoyens de la sûreté urbaine et de la brigade mobile de la police judiciaire de cette ville, avant de tirer au fusil-mitrailleur, lance-roquettes RPG et au mortier artisanal sur les deux bâtiments.

L’attaque qui a commencé vers 20H00 (19H00 GMT) a duré une demi-heure, les policiers ayant réussi à repousser les assaillants qui ont pris la fuite vers les maquis proches de Ouacifs, une localité adossée au pied de la montagne du Djurdjura, a précisé la même source. La Kabylie reste la cible de violences des islamistes d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Le patron de la police algérienne, le général Abdelghani Hamel, avait déclaré récemment que "la menace terroriste" restait présente dans toutes les régions du pays, "obligeant les forces de l’ordre à multiplier les mesures préventives".

Six islamistes armés avaient tués le 5 juin dans cette région par les forces de sécurité.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici