Fermer

Centrafrique : le Français emprisonné sans raison pendant une semaine libéré

Par AFP

Une femme devant le portrait du président de Centrafrique François Bozizé en mars 2005. © AFP

Un ressortissant français travaillant pour l'ONG Forest People Programme, en mission en Centrafrique, qui était emprisonné depuis huit jours sans raison a été libéré samedi vers 11H00 (10H00 GMT), a appris l'AFP de source diplomatique française.

Emmanuel Freudenthal "a été libéré à 11H00. Il a été reçu par l’ambassadeur", a ajouté cette source.

M. Freudenthal, qui travaillait auprès des peuples autochtones communément appelés "pygmées", avait été interpellé le 15 juin au motif qu’il était en possession de deux passeports français, "ce qui est tout à fait légal pour des gens qui voyagent beaucoup", avait souligné vendredi la source diplomatique.

Une source proche de son ONG a indiqué à l’AFP que M. Freudenthal s’était "fait voler une somme de 3.000 euros en liquide" pendant sa détention.

Le comportement des forces de sécurité centrafricaines avec les ressortissants étrangers comme avec les Centrafricains est souvent critiqué par les observateurs.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici