Fermer

Nigeria : une prison attaquée dans le nord-est du pays, quatre gardiens tués

Par AFP

La ville de Damatru au Nigeria après un attentat le 6 novembre 2011. © AFP

Des hommes armés de fusils et d'explosifs ont attaqué dimanche la prison de Damaturu, dans le nord-est du Nigeria, tuant quatre gardiens, sans que l'on sache si des prisonniers avaient été libérés, a déclaré la police.

Des hommes de Boko Haram avaient affronté les forces de sécurité de Damaturu la semaine dernière dans une bataille qui avait fait une quarantaine de morts mais on ignorait l’identité des assaillants de dimanche et si des membres du groupe islamiste figuraient parmi les prisonniers.

"Un gardien de prison a répliqué (aux tirs) et il y a eu une fusillade, mais les assaillants ont pris le dessus et sont entrés dans la prison", a dit Patrick Egbuniwe, commissaire de police de l’Etat de Yobé, dont Damaturu est la capitale.

"Quatre gardiens ont été tués et un nombre indéterminé d’assaillants a été touché mais leurs camarades les ont emmenés", a-t-il ajouté.

Un gardien de prison a témoigné que les assaillants avaient lancé deux explosifs puis ouvert le feu, avant de pénétrer dans la prison.

Devant l’escalade des violences qui ont fait plus de cent morts la semaine écoulée dans le nord du Nigeria et les critiques de sa gestion de la crise le président nigérian Goodluck Jonathan a limogé vendredi son conseiller pour la sécurité nationale et son ministre de la Défense.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici