Fermer

Libye : le CNT prévoit de transférer le pouvoir à la nouvelle Assemblée le 8 août

Par AFP

Le président de l'Assemblée nationale, Mustapha Abdeljalil, le 17 juillet 2012 à Tripoli. © Mahmud Turkia/AFP/Archives

Les autorités intérimaires libyennes prévoient de transférer officiellement le pouvoir à la nouvelle Assemblée nationale le 8 août, a-t-on appris dimanche auprès d'un responsable du Conseil national de transition (CNT).

"Le 8 août est la date qui a été prévue pour le transfert de pouvoir entre le Conseil national de transition et le Congrès général national", a déclaré à l’AFP Othmane Ben Sassi, membre du CNT.

Le Congrès général national (CGN) est issu des élections du 7 juillet, premier scrutin libre depuis la chute du dictateur Mouammar Kadhafi qui avait été salué par les Etats-Unis et les Européens.

La transition s’effectuera au cours d’une "cérémonie symbolique" et le Congrès comptant 200 sièges commencera formellement ses travaux un jour ou deux après, selon le responsable du CNT.

Dissolution du CNT

Le CGN sera chargé de choisir un nouveau gouvernement pour prendre le relais du CNT qui devrait être dissous lors de sa première session. Il devra conduire le pays à de nouvelles élections sur la base d’une nouvelle Constitution.

L’Alliance des forces nationales (AFN), qui réunit plus de 40 petits partis libéraux autour d’architectes de la révolte de 2011 contre le colonel Kadhafi, détient 39 sièges sur les 80 réservés à des partis politiques.

Le Parti de la justice et de la construction (PJC), issu des Frères musulmans, est la deuxième formation politique du Congrès avec 17 sièges.
Les 120 sièges restants ont été attribués à des candidats indépendants aux allégeances et convictions encore floues mais qui seront très courtisés par les partis.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici