Fermer

Guinée : l’épidémie de choléra prend de l’ampleur

Par AFP

Une membre de MSF dans un camp en Haïti où le choléra est traité, le 1er juin 2011. © AFP

Une épidémie de choléra, apparue début février en Guinée, s'aggrave avec soixante morts comptabilisés au mercredi 8 août sur 2.054 cas déclarés, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé.

Les villes les plus touchées sont Forécariah (sud-ouest) avec 25 décès sur 309 cas et la capitale Conakry qui compte 13 décès sur 1.387 cas.

Médecins sans frontières (MSF) s’est inquiété de l’aggravation de l’épidémie et a annoncé étendre ses capacités d’accueil dans les hôpitaux et les centres de santé où elles est présente "pour atteindre bientôt 600 lits d’hospitalisation et pouvoir ainsi se préparer au pic épidémique", indique MSF dans un communiqué.

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) a fait un don de 50 kits d’hygiène composé de bidons de 10 litres, de sceaux, de comprimés de chlore pour purifier l’eau et de savons de toilette, selon le ministère de la Santé.

Actions de sensibilisation

Action contre la faim (ACF) a pour sa part donné 200 kits d’hygiène, composés de savon et de solution de chlore.

Des actions de sensibilisation des populations sont en outre menées par les autorités sanitaires du pays pour tenter d’éviter une propagation de l’épidémie.

Le choléra est une infection intestinale hautement contagieuse due à l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés. Il se manifeste par de violentes diarrhées et une forte déshydratation.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici