Fermer

L’armée découvre des caches d’armes dans le nord du Nigeria

Par AFP

Des soldats de l'armée nigériane. © AFP

L'armée nigériane a découvert des caches d'armes lors de raids menés contre des bases présumées du groupe islamiste Boko Haram dans deux villes du nord du pays, ont déclaré samedi des responsables.

Un raid dans la ville de Tudun Bayero, située à environ 10 kilomètres de Kano, la plus grande ville du nord du Nigeria, a été mené samedi matin sur dénonciation, a indiqué à l’AFP le responsable des services de sécurité de l’Etat de Kano, Basil Etang.

"La force militaire commune (JTF) a mené un raid préventif vers 6H00 du matin contre une cache présumée" et a notamment mis la main sur 33 engins explosifs de fabrication artisanale, neuf fusils, 133 cartouches de munitions et 2,5 litres d’acide nitrique, a indiqué le responsable.

"Nous avons également découvert des uniformes militaires utilisés par les terroristes pour commettre leurs crimes", a-t-il poursuivi ajoutant que trois suspects avaient été arrêtés pendant l’opération.

Plus de 1 400 morts depuis 2010

Le raid près de Kano survient deux jours après la découverte d’une autre cache d’armes à Maiduguri, berceau de Boko Haram, où quatre fusils d’assault AK-47, une mitrailleuse, neuf bombes et plus de 1.000 cartouches de munitions ont été découverts, a déclaré à l’AFP le responsable de la JTF à Maiduguri, le colonel Victor Ebhaleme.

Les attaques lancées par Boko Haram ont causé la mort de plus de 1.400 personnes depuis 2010 dans le nord et le centre du Nigeria, selon Human Rights Watch.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici