La famille Ruggieri prend le contrôle du groupe hôtelier Onomo

Par Jeune Afrique

Charles Ruggieri (photo) a fondé le holding Batipart en 1988. © Foncière des régions

À travers le holding Batipart et ses filiales, la famille Ruggieri, l'une des 100 premières fortunes de france, vient de prendre le contrôle du groupe hôtelier panafricain Onomo.

Onomo a discrètement changé de mains. Les deux fondateurs du groupe hôtelier africain (Philippe Colleu et Christian Mure, deux anciens d’Accor) ainsi que plusieurs autres actionnaires ont revendu leurs participations (80% à 90% du capital) à la famille Ruggieri, l’une des 100 premières fortunes de France. C’est Julien Ruggieri, à la tête des activités hôtelières du holding familial Batipart, qui suit de près ce dossier. À ses côtés, un fidèle : Cédric Guilleminot, nommé directeur général d’Onomo, basé à Dakar.

Ambitions

Le groupe Onomo gère déjà trois hôtels en Afrique subsaharienne : Onomo Dakar Airport, ouvert en novembre 2010, Onomo Libreville qui a ouvert ses portes en janvier 2012 et l’hôtel Onomo Abidjan.

Lire aussi :

Côte d’Ivoire : Onomo ouvre son troisième hôtel
Mangalis fait ses gammes
Yerim Sow veut construire l’un des 5 plus grands groupes hôteliers en Afrique
Hôtellerie : le boom du tourisme d’affaires

L’entreprise compte en outre trois hôtels en construction sur le continent et une quinzaine d’autres à l’étude, notamment au Nigeria, au Cameroun, au Tchad, en Guinée, en Mauritanie et au Burkina Faso. L’ambition affichée du groupe est de créer « en Afrique un réseau de 100 hôtels abordables, écologiques et culturels. »

Fortune

Le soutien de la famille Ruggieri, dont la fortune est estimée à 590 millions d’euros par le magazine Challenges, sera utile : Charles Ruggieri, le fondateur de Batipart, a notamment co-fondé et développé Korian, l’un des premiers groupes européens de maisons de retraite, et la Foncière des régions, un géant de l’immobilier de bureau.

Philippe Colleu conserve des fonctions importantes chez Onomo, au poste de président.