Fermer

Syrie – ONU : l’Algérien Lakhdar Brahimi nommé émissaire international

Par AFP

Le diplomate algérien Lakhdar Brahimi. © Reuters

L'ancien ministre algérien des Affaires étrangères, Lakhdar Brahimi, 78 ans, prendra la succession de Kofi Annan comme médiateur international en Syrie, a confirmé vendredi l'ONU.

L’ancien ministre algérien des Affaires étrangères, Lakhdar Brahimi, 78 ans, prendra la succession de Kofi Annan comme médiateur international en Syrie, a confirmé vendredi l’ONU. Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a appelé à un soutien international "fort, clair et unifié" à M. Brahimi, en annonçant sa nomination dans un communiqué.

Le Ghanéen Kofi Annan avait annoncé sa démission le 2 août en invoquant le manque de soutien des grandes puissances à ses efforts pour mettre un terme à 17 mois de violence dans le pays, ayant fait près de 23.000 morts selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme. Diplomate chevronné, M. Brahimi avait été émissaire de l’ONU en Afghanistan à la suite des attentats du 11 septembre 2001, puis en Irak après l’invasion de 2003.

"La violence et les souffrances en Syrie doivent prendre fin", a insisté Ban Ki-moon dans son communiqué. "Le secrétaire général apprécie la volonté de M. Brahimi de mettre ses talents considérables et son expérience au profit de cette tâche capitale pour laquelle il aura besoin, et attend à juste titre, d’un soutien fort, clair et unifié de la part de la communauté internationale, y compris du Conseil de sécurité" de l’ONU, a ajouté un porte-parole de M. Ban, précisant que M. Brahimi se rendrait "bientôt" à New York pour des entretiens.

M. Annan doit quitter ses fonctions le 31 août. La Maison Blanche a réagi vendredi à l’annonce de cette nomination en disant souhaiter obtenir davantage de détails sur le mandat du nouvel émissaire international, tout en soulignant que ce dernier était un diplomate "aguerri".

"Il nous faut plus de précisions de la part de l’ONU sur le mandat de M. Brahimi à son nouveau poste", a déclaré le porte-parole adjoint du président Barack Obama, Josh Earnest, lors de son point de presse quotidien.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici