Fermer

Algérie : visite préparatoire de la ministre française de la Francophonie, avant la venue de François Hollande

Par AFP

Yamina Benguigui rencontre Abdelmalek Sellal. © AFP

La ministre française de la Francophonie Yamina Benguigui, chargée de préparer la visite d'Etat du président François Hollande, est repartie samedi d'Algérie satisfaite de sa rencontre avec la nouvelle équipe ministérielle.

"Cette visite a été vraiment très riche, très efficace. Je rentre très heureuse et optimiste aussi", a-t-elle dit en concluant trois jours d’entretiens denses, en particulier une longue rencontre samedi avec le Premier ministre Abdelmalek Sellal, entré en fonction il y a cinq jours. "Nous sommes à la veille d’un grand rendez-vous, avec le président François Hollande qui arrive avec, je pense, des nouveaux mots, un nouveau langage, un langage aussi très humain, du coeur", a affirmé Mme Benguigui.

M. Hollande effectuera une visite d’Etat en Algérie d’ici la fin de l’année, mais nombre de dossiers sont loin d’être bouclés, en particulier la renégociation des accords de 1968 sur la circulation des personnes. Après des discussions samedi avec le nouveau ministre de l’Education, Abdelatif Baba Ahmed, et son prédécesseur Aboubaker Benbouzid, qui a occupé le poste pendant 19 ans, Mme Benguigui a appelé à "accélérer les réunions pour mieux identifier les dossiers de convergences".

Une commission mixte doit être créée pour faire le bilan de l’enseignement du français en Algérie, actuellement en perte de vitesse, a-t-elle ajouté, évoquant la question de la formation des professeurs de français. M. Baba Ahmed a reconnu que le français était l’un des domaines où le manque d’enseignants se faisait le plus sentir. Mme Benguigui a achevé sa visite par un entretien avec le ministre des Affaires étrangères Mourad Medelci, au cours duquel elle a abordé la question du Sahel, en prévision d’une rencontre de haut niveau le 26 septembre à New York sur la crise du Mali.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici