Fermer

Centrafrique : deux villes près de Bangui attaquées par des hommes armés

Par AFP

Des hommes de la Faca. © AFP

Deux villes au nord de Bangui ont été attaquées samedi matin par des hommes armés non identifiés se heurtant à l'armée centrafricaine, a affirmé à l'AFP une source militaire.

Les attaques ont eu lieu à Sibut, chef-lieu de préfecture à 110 km au nord de Bangui, et à Damara, sous-préfecture à 75 km nord de la capitale. A Damara, l’attaque s’est produite vers 03h00 du matin (02h00 GMT) et les échanges de tirs (avec l’armée) ont duré plus de quatre heures, selon la source militaire jointe par téléphone à Sibut. Un groupe d’hommes armés a attaqué Sibut alors que les tirs se faisaient de plus en plus sporadiques à Damara, selon la même source, qui n’a pu donner de bilan des affrontements.

Aucune déclaration officielle n’était disponible dans l’immédiat.

Habitants en fuite

Selon la source militaire à Sibut, les assaillants ont surpris les habitants de Damara dans leur sommeil en lançant la première attaque vers 3 heures du matin. Ils ont tenté d’occuper les points stratégiques : brigade de commmissariat de Police, poste des douanes, gendarmerie, sous-préfecture. Mais ils se sont heurtés à une résistances des éléments d’un détachement des forces armées centrafricaines (FACA) basé à Damara.

Les populations de cette ville de 5.000 habitants ont fui pour se réfugier dans la brousse avoisinante, a-t-on appris de même source.

A Sibut, ville importante de plus de 20.000 habitants et carrefour au centre du pays, un groupe d’hommes armés est entré en tirant en l’air et en se dirigeant vers les points stratégiques de la ville faisant fuir la population, selon la même source.
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici