Fermer

Cameroun : 25 ans de prison pour l’ancien ministre Marafa Hamidou Yaya

Par AFP

L'ancien ministre camerounais Marafa Hamidou Yaya, le 16 juillet 2012 à Yaoundé. © Reinnier Kaze/AFP

L'ancien ministre camerounais Marafa Hamidou Yaya a été condamné samedi à 25 ans de prison ferme pour le détournement de 29 millions de dollars US débloqués par le Cameroun en 2001 pour l'achat manqué d'un avion présidentiel, a constaté un journaliste de l'AFP à l'audience.

Au terme d’une audience commencée vendredi et qui s’est terminée samedi matin, M. Marafa a été déclaré "coupable de détournement en co-action de la somme de 29 millions de dollars" et écopé condamné à 25 ans de prison ferme.

La même peine a été infligée à trois autres personnes, dont l’ancien patron de la défunte compagnie aérienne Camair, Yves Michel Fotso, présenté comme l’acteur principal de ce détournement. Dans le cadre de la même affaire, deux femmes ont écopé de 15 et 10 ans de prison.

Les condamnés devront aussi à payer solidairement 21,3 milliards de FCFA (32,4 millions d’euros) comme dommages et intérêts à l’Etat du Cameroun. Elles doivent également verser collectivement 1,1 milliard de FCFA (1,6 million d’euros) comme frais de procédure.
Avant le verdict, le procureur de la République avait requis la condamnation à vie tandis que les avocats de MM. Marafa et Fotso ont refusé de plaider les circonstances atténuantes, estimant que leurs clients étaient innocents.

Une lecture interminable

Engagé vendredi à la mi-journée, la lecture du verdict s’est terminée samedi matin.

Ancien ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (Intérieur), M. Marafa qui était alors un des hommes les plus puissants du régime avait aussi occupé le poste stratégique de secrétaire général à la présidence. C’est à ce titre qu’il avait été le premier dirigeant à piloter le dossier d’acquisition en 2001 d’un avion présidentiel.

Pour cette opération, le Cameroun avait débloqué 31 millions de dollars US mais seuls deux millions étaient parvenus à la compagnie Boeing, le constructeur de l’avion.

Le TGI a estimé que M. Fotso avait fait un montage complexe pour capter 16 des 29 millions de dollars US, bénéficiant de la collaboration de M. Marafa. "Je suis déçu mais pas vaincu", a lancé aux juges M. Marafa. Il se dit victime d’accusations calomnieuses" notamment parce qu’il est porteur d’un projet politique pour le Cameroun.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici