Fermer

Libye : explosion d’une voiture à Benghazi, quatre policiers blessés

Par AFP

Des policiers à Benghazi. © AFP

Quatre policiers ont été légèrement blessés dimanche dans l'explosion d'une voiture près d'un poste de police à Benghazi (est), la deuxième ville de Libye, a rapporté l'agence officielle Lana.    

 

"Quatre officiers de police ont été légèrement blessés durant une attaque improvisée à l’engin explosif contre un poste de police dans le quartier de Hadaiq", a rapporté l’agence de presse, citant des sources de sécurité. Deux assaillants ont jeté une bombe sous un véhicule stationné devant le poste de police, a expliqué l’agence.

L’explosion s’est produite avant l’aube, détruisant l’entrée du bâtiment et brisant des fenêtres, selon un photographe de l’AFP, qui a vu la carcasse du véhicule calcinée et le sol jonché d’éclats de verre. Les façades des magasins alentour étaient également endommagées. "Plusieurs suspects ont été arrêtés", a déclaré à l’AFP un porte-parole du ministère de l’Intérieur, Ezzedine al-Fazzani.

Benghazi, berceau de la révolution contre le colonel Mouammar Kadhafi en 2011, a été le théâtre de plusieurs explosions et d’une vague d’assassinats ces derniers mois. Un colonel des services de sécurité intérieure sous l’ancien régime a ainsi été tué le 2 septembre dans l’explosion de sa voiture, qui avait été piégée. Ces attentats sont généralement attribués aux islamistes radicaux, qui tenteraient de se venger de leurs anciens bourreaux après avoir été victimes d’une répression sévère sous Kadhafi.

Le 11 septembre, le consulat américain avait été la cible d’une attaque — attribuée elle aussi aux islamistes extrémistes — qui avait coûté la vie à quatre Américains, dont l’ambassadeur Chris Stevens. Les nouvelles autorités libyennes, qui tentent de mettre en place une armée et une police nationales, ne sont pas parvenues à désarmer les groupes d’ex-rebelles ayant combattu le régime de Mouammar Kadhafi.

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici