Fermer

RDC : deux morts dans un incident entre militaires congolais et rwandais

Par AFP

La zone de Kibati est contrôlée par l'armée congolaise, en lutte contre le M23. © AFP

Deux soldats, un Rwandais et un Congolais, ont été tués samedi soir lors d'un échange de tirs à Kibati, au nord de Goma, sur la frontière entre la République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda, a-t-on appris de sources militaires congolaises dimanche.

Selon le colonel Olivier Hamuli, porte-parole de l’armée congolaise, un commando congolais aurait été pris pour cible par des militaires rwandais alors qu’il refusait de s’arrêter, après avoir été surpris en territoire rwandais où il était allé acheter de la bière.

Les militaires rwandais lui ont tiré dessus et l’ont tué. Voyant cela des militaires congolais ont tiré sur les soldats rwandais et en ont tué un, a expliqué l’officier. Cet échange de tir a été confirmé par un capitaine interrogé au téléphone par l’AFP. Le corps du militaire congolais n’a pu être récupéré, a-t-il précisé.

Kibati se trouve à une quinzaine de kilomètres au nord de Goma, la capitale provinciale du Nord Kivu, dans l’est de la RDC. Cette zone est contrôlée par l’armée congolaise, qui lutte contre le mouvement rebelle M23, qui contrôle une zone plus au nord.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici