Fermer

Afrique du Sud : le gouvernement muet sur la santé de Nelson Mandela

Par AFP

Nelson Mandela à Sandton, le 17 juin 2010. © AFP

Le gouvernement sud-africain restait muet dimanche au sujet de l'état de santé de l'ancien président sud-africain Nelson Mandela, laissant supposer qu'il passera probablement Noël à l'hôpital.

Admis dans un hôpital de Pretoria le 8 décembre, Mandela, âgé de 94 ans, a d’abord été soigné pour une infection pulmonaire avant de subir une endoscopie destinée à le débarrasser de calculs biliaires. "A ce stade, il n’y a pas de nouvelle information sur sa santé et ses médecins n’ont donné aucune indication sur la date à laquelle Madiba quittera" l’hôpital, a déclaré le porte-parole de la présidence Mac Maharaj, utilisant le nom de clan de Mandela, affectueusement adopté par la majorité des Sud-Africains.

Seuls les services du président Jacob Zuma sont habilités à donner des informations sur l’état de santé du héros de la lutte anti-apartheid. La présidence n’a pas donné beaucoup d’indications sur la gravité de l’état de santé de Mandela ni de détails sur la nature du traitement qu’il suit. Le président Zuma, qui lui a rendu visite samedi, a indiqué que Mandela "continue à réagir au traitement".

Selon la presse sud-africaine, le Prix Nobel de la paix a également reçu la visite de plusieurs membres de sa famille, dont sa femme Graça Machel. Jeudi, le président Zuma avait indiqué que l’état de santé de M. Mandela était "grave" lorsqu’il a été admis à l’hôpital mais qu’il s’améliorait de jour en jour. Son séjour actuel est le plus long jamais effectué par Mandela à l’hôpital depuis qu’il a été libéré de prison en 1990. Nelson Mandela avait déjà été hospitalisé en janvier 2011 pour une infection pulmonaire, probablement liée aux séquelles d’une tuberculose contractée pendant son séjour à Robben Island où il a passé 18 de ses 27 années de captivité dans les geôles du régime raciste de l’apartheid

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici