Fermer

1400 militaires français déployés sur le sol malien

Par AFP

Des militaires français débarquent au Mali. © AFP

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé jeudi 17 janvier que 1 400 militaires français étaient désormais engagés dans les opérations contre les islamistes armés au Mali. De leur côté, les premiers renforts tchadiens ont quitté N'Djamena mercredi soir.

« Ce matin, il y a 1 400 militaires français sur le sol malien, a déclaré le ministre en marge d’un déplacement à Vincennes, alors qu’ils étaient plus de 800 selon le pointage donné la veille par le ministère de la Défense. Il y a eu des combats hier (jeudi, ndlr) au sol et par voie aérienne. Il y en a eu cette nuit, il y en a en ce moment », a déclaré M. Le Drian.

Évoquant la prise d’otages en Algérie sur un site gazier, le ministre a seulement déclaré que les autorités françaises étaient en relation permanente avec les autorités algériennes. « Nous faisons totalement confiance aux autorités algériennes pour faire face à la situation complexe à laquelle ils sont confrontés sur place », a-t-il ajouté.

2000 soldats tchadiens

Par ailleurs, un premier contingent de soldats tchadiens destinés à la future force africaine au Mali a quitté mercredi soir N’Djamena à bord de trois avions, a appris jeudi l’AFP de source militaire tchadienne.

« Deux cents éléments des forces spéciales tchadiennes, sur les 2 000 hommes promis par le Tchad, ont quitté hier soir N’Djamena et ils sont présentement à la base militaire de Niamey (Niger) », a indiqué une source militaire tchadienne sous couvert de l’anonymat, précisant qu’ils devaient être rejoints par d’autres troupes africaines avant de pénétrer au Mali.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro