Fermer

1400 militaires français déployés sur le sol malien

Par AFP

Des militaires français débarquent au Mali. © AFP

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé jeudi 17 janvier que 1 400 militaires français étaient désormais engagés dans les opérations contre les islamistes armés au Mali. De leur côté, les premiers renforts tchadiens ont quitté N'Djamena mercredi soir.

« Ce matin, il y a 1 400 militaires français sur le sol malien, a déclaré le ministre en marge d’un déplacement à Vincennes, alors qu’ils étaient plus de 800 selon le pointage donné la veille par le ministère de la Défense. Il y a eu des combats hier (jeudi, ndlr) au sol et par voie aérienne. Il y en a eu cette nuit, il y en a en ce moment », a déclaré M. Le Drian.

Évoquant la prise d’otages en Algérie sur un site gazier, le ministre a seulement déclaré que les autorités françaises étaient en relation permanente avec les autorités algériennes. « Nous faisons totalement confiance aux autorités algériennes pour faire face à la situation complexe à laquelle ils sont confrontés sur place », a-t-il ajouté.

2000 soldats tchadiens

Par ailleurs, un premier contingent de soldats tchadiens destinés à la future force africaine au Mali a quitté mercredi soir N’Djamena à bord de trois avions, a appris jeudi l’AFP de source militaire tchadienne.

« Deux cents éléments des forces spéciales tchadiennes, sur les 2 000 hommes promis par le Tchad, ont quitté hier soir N’Djamena et ils sont présentement à la base militaire de Niamey (Niger) », a indiqué une source militaire tchadienne sous couvert de l’anonymat, précisant qu’ils devaient être rejoints par d’autres troupes africaines avant de pénétrer au Mali.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici