Fermer

Libye : un mort et deux blessés après des tirs à Tripoli

Par AFP

Une ambulance libyenne. © AFP

Une personne est morte et deux ont été blessées par balles, dans la nuit du 9 août, après des tirs par un groupe d'hommes armés sur une foule dans un parc d'attraction à Tripoli, a indiqué une source sécuritaire.

"Une bande de hors-la-loi a ouvert sauvagement le feu dans un parc d’attraction situé dans la rue Omar Mokhtar à Tripoli blessant trois personnes dont une femme grièvement qui a succombé à ses blessures à son arrivée à l’hôpital", a indiqué la direction de la sûreté de Tripoli sur sa page facebook.

Selon la police, "six autres personnes ont été blessées à la suite de bousculades dans la foule".

"Après une bagarre dans un parc d’attraction entre des jeunes et des agents du service d’ordre, un groupe d’hommes armés a ouvert le feu tuant trois personnes", a indiqué à l’AFP un témoin, Ali al-Khomsi. Selon lui "les assaillants ont franchi le mur d’enceinte du parc situé dans le boulevard Omar Mokhtar, en plein centre de la capitale, et ont ouvert le feu à l’aveuglette sur la foule" venue en grand nombre au deuxième jour de la fête de l’Aïd el-Fitr qui marque la fin du ramadan, mois de jeûne chez les musulmans.

Depuis la révolte de 2011 qui a renversé le régime de Mouammar Kadhafi, l’insécurité est persistante en Libye où la sécurité demeure dans un nombre de secteurs importants l’apanage de milices mais leurs membres rechignent à intégrer l’armée ou la police.

Des unités de l’armée libyenne ont été déployées vendredi à Tripoli et ses banlieues dans le cadre d’un plan d’urgence de sécurisation de la capitale en proie à des violences meurtrières depuis plusieurs semaines.

(AFP)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici