Fermer

Burkina Faso : le paludisme a encore tué plus de 7600 personnes en 2013

Par AFP

Le gouvernement burkinabè veut renforcer la lutte contre le paludisme. © AFP

Le paludisme a moins tué au Burkina l'an dernier que l'année précédente mais y a encore fait quelque 7 600 morts sur près de sept millions de cas enregistrés, a indiqué jeudi le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP).

"En dépit d’une campagne de distribution gratuite de 13 millions de moustiquaires imprégnées entre 2011 et 2013, 6,9 millions de cas de paludisme ont été enregistrés en 2013", a indiqué, le 24 avril, Dr Patrice Combary, coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP). Le nombre de décès dus au paludisme a toutefois baissé, passant de 1,8% en 2012 à 1,4% en 2013, soit quelque 7 600 décès, selon les chiffres officiels communiqués par le PNLP. Le paludisme avait fait 7 890 morts en 2012.

Malgré cette baisse, le paludisme demeure "la première cause de décès dans les structures de soins" au Burkina où, au cours des cinq dernières années, ce "fléau" a constitué "le premier motif de consultation et d’hospitalisation", a souligné le Dr Combary.

"Intensification de la lutte contre le paludisme"

De 2011 à 2013, 34 milliards de F. CFA (environ 51 millions d’euros) dont près de 12% provenant de l’État burkinabè ont été investis pour la lutte contre le paludisme dans ce pays pauvre d’Afrique de l’ouest. Le gouvernement envisage "à moyen ou à long terme d’éradiquer" cette maladie, dont les moustiques qui la transmettent sont de plus en plus résistants aux insecticides.

Pour y parvenir, le ministère burkinabè de la Santé mise sur un projet baptisé "Intensification de la lutte contre le paludisme" mis en place en janvier avec l’appui de l’ONG internationale Jhpiego.

"Il s’agit ainsi de renforcer les connaissances sur le paludisme dans le système de santé, d’accroître l’offre et la qualité des services, d’étendre les services de qualité au niveau communautaire", a expliqué Dr Patrice Combary.

Selon l’OMS, 207 millions de cas de paludisme ont été recensés dans le monde en 2012, dont 80% en Afrique.

(AFP)

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro