Fermer

« Nameless », la nouvelle étoile montante de la musique kenyane

Par APANEWS

©

David Mathenge, connu sous le nom de « Nameless », est l’une des étoiles montantes de la musique kenyane qu’il aspire aujourd’hui à représenter sur la scène mondiale.

Présent dans la musique depuis seulement cinq ans, Nameless a créé et popularisé un genre musical alliant un savant mélange d’afro hip-hop et de rythme rap.

Il est actuellement l’artiste le plus demandé du pays avec, en moyenne, huit spectacles par mois.

Ce qui constitue une moyenne de sollicitation exceptionnelle au Kenya. Né en août 1976, Nameless étudiait l’architecture à l’université de Nairobi lorsqu’il s’est découvert des talents de musicien. Son premier essai dans le domaine musical remonte à 1999, lorsqu’il était étudiant en deuxième année d’architecture.

Tombé très tôt amoureux du hip hop, il lui est resté fidèle. Son premier single, « Mega Rider », est un tube à succès. La chanson parle d’un pauvre jeune homme qui essaie de séduire une femme à qui il ne peut offrir la vie de luxe qu’elle désire.

En mars 2000, il gagne le prix de meilleur artiste masculin de l’University Arts Achievements Awards, dans la catégorie rap.

Un an plus tard, il enregistre « Majitu » et « Mannerless » au Ogopa DeeJay, une maison de disque précurseur à Nairobi.

En 2002, il sort, en collaboration avec la chanteuse kenyane Amani, « Ninanoki », une chanson qui a dépassé les frontières kenyanes, pour conquérir le marché de l’Afrique de l’Est.

Ses tubes passent en boucle sur les ondes des radios locales. Star montante, Nameless poursuit sa percée et est nominé, en 2003, dans différentes catégories et remporte plusieurs distinctions à la cérémonie nationale de remise des prix de la musique, connue sous le nom de KISIMA Music Awards.

Sa renommée naissante le mène, de septembre à octobre 2004, aux Etats-Unis, où sa tournée est une réussite.

Au point qu’il est devenu le musicien le plus adulé de la diaspora kenyane au pays de l’Oncle Sam. De retour au pays, en début novembre de la même année, il découvre qu’il est nominé pour la plus grande récompense musicale du continent (semblable aux Grammy Awards aux Etats-Unis), le All Africa KORA Music Awards à Johannesburg, en Afrique du Sud.

Il était en compétition avec les célèbres chanteurs américains Outkast, Kanye West, Jay Z et Usher, et la défunte star sud-africaine du reggae, Lucky Dube.

En début 2008, Nameless est nominé meilleur musicien de l’Afrique au prestigieux Music of Black Origin (MOBO), au Royaume-Uni.

Le jeune artiste kenyan réussit à concilier sa carrière musicale (la menant régulièrement, pendant cette période, en tournée dans la région de l’Afrique de l’Est) avec ses études.

Ce qui ne l’empêche pas de terminer ses études avec l’obtention de son diplôme en architecture, l’équivalent de la Maîtrise (avec Mention bien), en 2002.

Nameless est marié à sa petite amie de longue date, Wahu Kagwi, qui est aussi une musicienne de carrière lauréate du titre de meilleur chanteuse aux MTV Africa Music Awards 2008. Ils forment l’un des couples les plus célèbres, au Kenya.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici