Sevrés de fêtes en 2007, les Kenyans s’apprêtent à célébrer la fin de l’année avec faste

Par APANEWS

Sevrés de fêtes l’année dernière du fait des troubles qui avaient suivi l’élection présidentielle au Kenya en 2007, les Kenyans, dans leur majorité, comptent rattraper le temps perdu et célébrer dans l’allégresse l’année finissante.

L’an dernier, beaucoup de Kenyans avaient envisagé de voyager où de se rendre dans les zones rurales du pays après l’élection présidentielle, mais leur plan avait été déjoué par les violences électorales tribales qui avaient coûté la vie à environ 1. 300 personnes et fait plus de 300. 000 déplacés.

Les festivités prévues durant le Nouvel An avaient également été gâchées par la multiplication des foyers de tensions à travers le pays.

Cette année, ni les conditions économiques difficiles que vit présentement le pays du fait de la flambée des prix des denrées de base, encore moins les vicissitudes des transports en cette période de l’année ne semblent freiner l’ardeur des Kenyans à sacrifier à une tradition bien établie, célébrer avec éclat la fin de l’année.

"En dépit des dures conditions de vie actuelles la majorité des Kenyans pense avoir épargné assez d’argent pour faire face aux dépenses des fêtes de fin d’année", a expliqué à APA Levis Koyio, enseignant à l’Université de Nairobi.

En cette période de fin d’année, a-t-il poursuivi, il est de tradition pour les citadins kenyans de voyager à l’intérieur du pays ou de se rendre à la côte pour avoir une idée des possibilités de villégiature offertes dans le pays.

L’Autorité chargée du tourisme au Kenya (KTB) a déjà confirmé que les niveaux habituels des touristes locaux durant la fin de l’année seraient maintenus, malgré la forte hausse des prix des biens et services. Les destinations favorites des Kenyans sont entre autres, Nairobi et l’ouest du Kenya, notamment les villes de Kisumu, d’Eldoret, ainsi que la province de la Vallée du Rift, où se trouvent des localités comme Nakuru, Maasai Mara et les parcs naturels de Tsavo.

Le village de Kogela à l’ouest du Kenya, près des rives du Lac Victoria demeure aussi une attraction. Les touristes étrangers, de même que les Kenyans font également la queue pour visiter la maison des ancêtres du Président élu des Etats-Unis, Barack Obama.

Au niveau de la côte kenyane, les villes les plus fréquentées sont Mombasa et les villes voisines de Malindi et de Lamu que les touristes étrangers adorent également visiter.

Soucieux d’appâter une clientèle aisée et triée sur le volet, les hôtels font des offres spéciales qui vont des dîners de veillée de Noël et de la Saint Sylvestre aux soirées dansantes en plein air pour Noël et le Nouvel An.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici