Fermer

Le pays fier de ses succès diplomatiques et éducatifs en 2008

Par APANEWS

Les efforts du Lesotho pour renforcer ses relations avec les autres nations ont été couronnés de succès en 2008, année marquée par des avancées significatives dans les secteurs de l’éducation et des transports.

Le 9 avril 2008, le Roi Mswati III et la Reine Lantetesa du Swaziland étaient venus au Lesotho pour une visite de trois jours. Le couple royal était accompagné des princes et princesses du royaume, de ministres et de chefs traditionnels. Par cette visite, Mswati venait renforcer les relations bilatérales entre les deux pays et recevoir des conseils de son homologue du Lesotho, King Letsie III, sur les questions de gouvernance.

Parmi ces questions figuraient les nouvelles responsabilités qui avaient été confiées au roi du Swaziland par la Communauté de développement de l’Afrique Australe (SADC) et l’Union Africaine (UA). Le Swaziland et le Lesotho sont des Etats souverains d’Afrique Australe après avoir été des colonies britanniques.

Ils sont tous les deux membres de l’Union douanière d’Afrique Australe (SACU) et de la SADC. Pour le transport urbain des travailleurs et des élèves, Le Lesotho avait vécu le 20 août 2008, un autre évènement avec l’acquisition par le gouvernement d’une flotte de 20 bus , à des tarifs réduits.

Ces bus ont été achetés auprès de John Williams Motors, une firme basée à Bloemfontein, en Afrique du Sud. Le 15 octobre 2008, l’Institut Universitaire de Technologie de Limkokwing (LUCT), une filiale de du LUCT en Malaisie a été officiellement inaugurée à Maseru, la capitale par le Premier ministre, Pakalitha Mosisili, portant ainsi à deux, le nombre d’universités au Lesotho.

Le premier semestre de la nouvelle université a démarré en août 2008, avec 801 étudiants qui doivent suivre des formations diplômantes de quatre ans et des programmes de diplômes associés d’une durée de trois ans.

Les programmes de quatre ans comprennent le génie informatique, la technologie de l’information en entreprise, la gestion touristique, le commerce électronique, l’entreprenariat et les affaires internationales, alors que les programmes de trois ans portent sur la télé et la production cinématographique, le marketing, le graphisme et les relations publiques.

En attendant, 2009 devrait être l’année la plus prestigieuse pour le Lesotho, avec la construction de deux projets de plusieurs millions de dollars, dont le barrage de Metolong qui va alimenter en eau potable la capitale et ses environs et un nouvel hôpital.

La barrage de Metolong, qui sera construit à 35 km à, l’est de la capitale va coûter plus de 100 millions de dollars. Les sept firmes internationales qui ont soumissionné pour la construction de ce barrage viennent d’Afrique du Sud, de la France et de la Jordanie.

Le projet est financé par le gouvernement du Lesotho et d’autres bailleurs, dont le Fonds Koweitien et la Banque Arabe pour la Développement Economique de l’Afrique (BADEA).

L’autre grand projet dont la construction doit démarrer en janvier 2009 est le nouvel hôpital de Maseru dont le coût est estimé à 100 millions de dollars.

Il sera en partie financé par la Banque de Développement d’Afrique Australe, avec en plus une subvention de 6,25 millions de dollars du Programme Mondial pour l’Aide à l’Etranger.

Le groupe de la Banque Mondiale va également apporter son soutien au gouvernement dans le domaine de la gestion des contrats de construction dont les travaux de cet hôpital devraient s’achever dans la première moitié de 2011.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici