Fermer

Le nouveau Premier ministre de Guinée prêt pour sa mission

Par APANEWS

"Je remercie le président du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD, junte), le capitaine Moussa Dadis Camara", a annoncé dès son arrivée à Conakry, le tout nouveau Premier ministre de Guinée M. Kabiné Komara.

"J’adhère "profondément aux idées du CNDD", c’est ces premiers mots que le nouveau Premier ministre, nommé par la junte qui avait pris le pourvoir en Guinée il y a une semaine, a foulé le sol guinéen de Conakry en provenance du Caire à bord d’un vol spécial.

Kabiné Komara, précédemment banquier à la Banque africaine d’Import-export basée en Egypte, a été nommé mardi matin par la junte, qui s’était emparé du pourvoir le 23 décembre, au lendemain du décès du président Lansana Conté.

Agé de 58 ans, homme de dossier réputé compétent, ce technocrate est peu connu du grand public en Guinée, qu’il a quittée il y a 13 ans pour travailler à l’Afreximbank en Egypte.

Les attributions du nouveau Premier ministre ont été fixées par une "ordonnance" signée par le capitaine Moussa Dadis Camara, chef de la junte.

Selon le communiqué, "le nouveau Premier ministre est chargé de contrôler, coordonner et diriger l’action gouvernementale. Il est responsable de la bonne marche du gouvernement devant le président de la République".

Mais une tâche immense l’attend, car la moitié des 10 millions d’habitants que compte la Guinée, vit sous le seuil de pauvreté malgré les immenses richesses du sous-sol (Or, Bauxite, Diamants. ), en raison d’une corruption généralisée.

En février 2007, les syndicats à l’origine des grandes manifestations hostiles au président Lansana Conté en janvier-février 2007 avaient déjà proposé M. Komara au poste de Premier ministre.

Le gouvernement de feu Président Conté et les syndicats étaient finalement parvenus à un compromis pour sélectionner un nouveau Premier ministre, mais M. Komara n’avait pas été retenu, et le choix a été porté sur Lansana Kouyaté.

Les putschistes ont entamé une réunion avec des représentants de la communauté internationale pour tenter de leur expliquer la politique de la junte.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici