Fermer

Rabat déterminé à lutter contre le trafic international de la drogue

Par APANEWS

©

Le Maroc a exprimé sa volonté de lutter contre le trafic international de drogue, se disant également disposé à développer sa coopération internationale en la matière.

« Suite à l’intensification au Maroc de la lutte contre les réseaux de trafic international de drogue, des médias espagnols tentent de semer le doute sur la détermination des autorités marocaines et de créer la diversion en allant jusqu’à inventer des itinéraires fictifs », a indiqué un communiqué du ministère marocain de l’intérieur.

La réaction de Rabat est intervenue une semaine après le démantèlement d’un réseau de trafiquants de drogue et l’arrestation d’une trentaine de militaires qui y seraient impliqués.

Fortement équipé, le réseau aurait acheminé en Espagne « plusieurs dizaines de tonnes » de drogue à bord d’embarcations rapides à partir des côtes de la région de Nador, au nord est du pays.

Plusieurs éléments de la Gendarmerie, de la Marine et des Forces Auxiliaires, présumés complices, avaient été suspendus de leurs fonctions sur ordre du parquet qui avait diligenté une enquête.

C’est le premier coup de filet d’envergure annoncé depuis près de deux ans au Maroc.

Depuis le début de l’année, les autorités marocaines ont annoncé avoir saisi plus de cinq tonnes de drogue au nord et au nord est du pays.

En 2008, les autorités chérifiennes ont saisi plus de 120 tonnes de résine de cannabis impliquant des centaines de trafiquants marocains et étrangers.

Selon Rabat, la production de la résine de cannabis a chuté d’environ 60 pour cent depuis 2005, date de l’entrée en vigueur de la nouvelle stratégie anti-drogue dans le pays.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici