Un ancien ministre ougandais candidat aux présidentielles de 2011

Par APANEWS

Un ancien ministre ougandais de l’intérieur, colonel Dr Kizza Besigye qui s’est par la suite fâché avec le gouvernement du président Yoweri Museveni, a été élu à la tête du premier parti politique d’opposition, devenant ainsi le porte-drapeau de cette formation pour les présidentielles de 2011.

La conférence des délégués nationaux du Forum pour le changement démocratique (FDC), tenue vendredi soir a réélu Kizza Besigye comme leader du parti.

M. Besigye, ancien médecin du président Museveni lors de la rébellion qui a mené le régime au pouvoir en 1986, a obtenu un peu plus de 80% des voix pour battre son ancien patron le Major général Mugisha Muntu, qui a servi pendant dix ans comme commandant de l’armée sous le même régime.

Lors de la campagne pour la direction du parti, Besigye a affirmé que le régime n’a pas besoin d’être ménagé, mais à contraindre à quitter le pouvoir.

Il accuse le gouvernement de corruption rampante, incapacité de fournir des services sociaux de base et des déséquilibres dans le développement des régions.

En outre, l’ancien secrétaire général de la Communauté de l’Afrique de l’Est (ECA), colonel Amanya Mushega, a été élu vice-président du FDC pour la région Occidentale.

Les autres grands partis politiques qui comptent se présenter en 2011 contre le parti au pouvoir, le Mouvement de résistance nationale (NRM), sont, entre autres, le Parti démocratique (DP), le Congrès populaire de l’Ouganda (UPC) et le Parti progressiste populaire (PPP).