Fermer

Maurice : mobilisation sans précédent pour la visite du président chinois

Par XINHUA

L’île Maurice se prépare à accueillir le président chinois Hu Jintao avec un faste et dans une mobilisation dont n’a bénéficié aucun chef d’Etat jusqu’ici. Une série impressionnate de mesures ont été prises afin que cette visite prévue les 16 et 17 février se passe sans anicroches. Les fonctionnaires, les employés des corps para-étatiques et les élèves et étudiants pourront rentrer chez eux plus tôt que d’habitude le jour de l’arrivée à Maurice du président Hu Jintao. La possibilité qu’un congé soit accordé aux étudiants mardi n’est pas à écarter. Le secrétaire au Cabinet, Suresh Seeballuck, qui rencontrait jeudi la presse en compagnie de Raj Mudhoo, secrétaire aux Affaires intérieures et le commissaire de Police, a sollicité la collaboration du public mauricien à l’occasion de cette visite d’ Etat. L’île Maurice est la dernière étape de cette première tournée du président chinois à l’étranger en 2009, qui couvre aussi l’Arabie saoudite, le Mali, le Sénégal, la Tanzanie. dans quatre pays africains. Plusieurs accords Maurice-Chine devraient être signés durant sa visite à Maurice, dont un accord de financement pour les travaux d’agrandissement et de modernisation de l’aéroport international SSR, a-t-on appris de source officielle mauricienne Une visite sur le site du projet chinois Tianli, une zone économique et commerciale, est également prévue. Selon le ministre mauricien des Finances, Rama Sithanen, le démarrage des travaux sur ce site serait un coup de pouce au plan de stimulation face à la crise financière internationale. L’Amicale Maurice-République populaire de Chine, par la voix de Mario Hung, secrétaire-général, estime que la visite à Maurice de Hu Jintao, président de ce grand pays,ouvrira une nouvelle page pour l’amitié et la coopération réciproque entre les deux pays. Mario Hung a fait ressortir que c’est la première fois qu’un chef de l’Etat chinois se trouvera pendant deux jours en terre mauricienne. « Cette visite aidera à approfondir et promouvoir davantage la coopération économique et commerciale entre la Chine et Maurice », a-t-il dit. Depuis l’établissement de relations diplomatiques entre la Chine et Maurice en 1972, les relations bilatérales, a-t-il ajouté, ne cessent de se développer. D’ailleurs, se souvient-il, la diplomatie mauricienne a toujours prôné une seule Chine. Ces dernières années, a-t-il noté, les relations d’amitié et de coopération sino-mauriciennes se sont continuellement approfondies dans plusieurs domaines. Il a cité l’implantation à Maurice du projet Tianli qui consiste à attire des investissements, notamment ceux d’entreprises chinoises. Lors du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération Chine- Afrique tenu en novembre 2006, le président chinois a annoncé des mesures pour promouvoir les relations avec l’Afrique, dont la création de trois zones économiques et commerciales en Afrique. Maurice a été choisie pour abriter une de ces zones. Du côté des infrastructures d’envergure, Mario Hung a cité la construction du stade Anjalay, à Belle-Vue, l’extension de l’ hôpital de Flacq, le projet de tout-à-l’égout et la construction d’ une station d’épuration à Montagne-Jacquot, entre autres, restent les plus importantes. Dans le domaine éducatif, Maurice bénéficie de plusieurs bourses dans diverses universités chinoises, a-t-il rappelé. « Nous devrons donc réserver un accueil très chaleureux au président Hu Jintao pour qu’il le garde pendant longtemps dans sa mémoire », a dit Mario Hung. Fin

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici