Port de Dakar : Bolloré à l’offensive

Par Jeune Afrique

Dominique Lafont, président de Bolloré Africa Logistics. © Vincent Fournier/JA

Bolloré Africa Logistics a annoncé avoir remporté l'appel d'offres pour l'exploitation du terminal roulier du Port autonome de Dakar. Il investira 97 millions d'euros sur 25 ans.

Bolloré Africa Logistics (BAL) a annoncé dans un communiqué diffusé le 28 novembre 2013 avoir remporté l’appel d’offres pour l’exploitation du terminal roulier du Port autonome de Dakar. « L’appel d’offres avait été initié en 2010, sous Wade », commente-t-on du côté du groupe français, joint par Jeune Afrique. « Le contrat de concession, d’une durée de 25 ans, a été signé le 28 novembre 2013. Il portera sur l’exploitation des opérations logistiques des navires rouliers, dits « RoRo », dédiés principalement au transport de véhicules », souligne Bolloré dans son communiqué. Le groupe entend investir 97 millions d’euros sur 25 ans (64 milliards de FCFA), en association avec des partenariats sénégalais. Le quai accueillant les navires rouliers sera approfondi de 8,5 à 10,5 m et allongé de 165 m. La construction d’un parking de 30 000 m2 est également prévue.

Goût de revanche

« Cet engagement fort de Bolloré Africa Logistics au port de Dakar traduit notre volonté de faire du terminal roulier de Dakar l’un des plus performants d’Afrique de l’Ouest », affirme Dominique Lafont, président de BAL, dans le communiqué diffusé à la presse. 

Pour le groupe de logistique français, leader en Afrique, cette annonce a comme un léger goût de revanche. En 2007, le groupe émirati DP World avait en effet décroché la concession du terminal à conteneurs de Dakar, doublant Bolloré pour qui l’opération était pourtant stratégique. « Nous n’avions pas pour autant quitté le pays, affirme-t-on aujourd’hui du côté du siège de BAL. Nous avons continué à opérer dans le domaine de la logistique avec nos 720 salariés sur place. »