Fermer

Liberté de la presse : cinq mention bien pour l’Afrique

Les pays africains sont de plus en plus nombreux sur le banc des bons élèves. © AFP

Neuf pays du continent africain font partis des 50 pays les mieux notés du classement mondial 2011-2012 de la liberté de la presse publié par Reporters sans frontières le 25 janvier.

Les pays africains sont de plus en plus nombreux sur le banc des bons élèves de la liberté de la presse. Selon le classement mondial 2011-2012 (179 pays) publié par Reporters sans frontières le 25 janvier, ils ont progressé à la fois dans le top 50 (9 États, contre 7 en 2010) et dans le top 100 (27, contre 24).

Le Cap-vert, la Namibie, le Mali et le Niger devant la Fance

En tête, le Cap-Vert (9e), qui compte parmi les dix pays au monde les plus respectueux de la liberté de la presse. L’ONG loue un « modèle de bonne gouvernance » et des journalistes « pleinement libres ». La Namibie (20e) distance le Royaume-Uni (28e) et la France (38e).

Le Mali (25e) et le Ghana (41e), « traditionnels moteurs du continent en matière de respect des journalistes », ne sont pas en reste. Enfin, mention spéciale pour le Niger (29e) qui, avec un bond de soixante-quinze places en un an, réalise la plus forte progression mondiale.

 

La presse y est « libre et bénéficie d’une législation favorable », note RSF. Autant d’exemples à suivre pour l’Espagne (39e), le Brésil (99e) ou la Corée du Nord (178e).

Retrouvez le classement RSF ici.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici