Libye – France : jours tranquilles à Paris pour Béchir Salah

À Paris, Béchir Salah Béchir ne se cache pas et se promène sans garde du corps apparent. © D.R.

Recherché à Tripoli, Béchir Salah Béchir, l'ancien directeur de cabinet de Mouammar Kadhafi, coule des jours tranquilles à Paris. Sous la protection, visiblement, de ses amis français.

Il figure en bonne place sur le site Interpol des Libyens recherchés, sous l’identité de Béchir Al Shrkawi et pour le motif de « fraude ». Kafa Kachour, son épouse, est dans l’attente du verdict d’un tribunal français devant lequel elle a été jugée pour une affaire d’esclavage domestique. Pourtant, Béchir Salah Béchir, 65 ans, ancien directeur de cabinet de Mouammar Kadhafi, ne se cache pas. Il se promène sans garde du corps et reçoit volontiers dans les salons des grands hôtels parisiens, du Bristol au Trémoille en passant par le Marriott et le Concorde Lafayette. À ses proches, Béchir raconte volontiers comment, livré à lui-même après la chute de Tripoli le 22 août 2011, il a dû la vie sauve à un imam qui l’a pris sous sa protection et l’a convoyé jusqu’à la ville de Zintan. D’où il a été exfiltré vers Djerba, puis vers Paris, grâce à l’intervention directe de ses amis Claude Guéant et Bernard Squarcini (le patron des renseignements français), sur lesquels il ne tarit pas d’éloges. Mieux : grâce à son passeport diplomatique nigérien (il est d’ailleurs né au Niger), Béchir Salah voyage. Il s’est ainsi rendu récemment à Niamey, où il a été reçu par le président Issoufou, ainsi qu’en Afrique du Sud. Sans être inquiété. 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici