Fermer

Dossier

"Cet article est issu du dossier" «Histoire : l'avant-garde nègre»

Consulter le sommaire

L’avant-garde nègre – XIIIe siècle : Jean le Noir

Par Jeune Afrique

Au XIIIe siècle, Jean le Noir fut vizir de Frédéric II en Sicile. © Capture d'écran sur www.africamaat.com

 Au XIIIe siècle, Jean le Noir, protégé de Frédéric II fut vizir du royaume de Sicile.

Il fut vizir – l’équivalent de Premier ministre – du royaume de Sicile, et pourtant, l’Histoire est en passe de l’oublier. L’on sait très peu de chose de celui qui est décrit comme un « Sarrasin noir ». Mais le contexte historique donne quelques indications sur la personnalité du vizir africain de Frédéric II, qui régna sur le Saint Empire romain germanique de 1220 à 1250. Le roi de Sicile, qui est né et a grandi dans un royaume où cohabitent Tartares, Bulgares, Nubiens ou Égyptiens, est un homme ouvert sur le monde. Il entretient une certaine fascination pour les cultures mauresques. Dans cette Sicile multiraciale, il n’est pas rare de voir des esclaves épouser leurs maîtres. Il est possible que le jeune Jean soit né d’une telle union. Tout d’abord membre de la garde du monarque – essentiellement composée de Noirs -, il devient son protégé, avant d’être nommé vizir de Sicile. 

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro