Fermer

Côte d’Ivoire : Luis Moreno-Ocampo versus Laurent Gbagbo

Laurent Gbagbo lors de sa première comparution devant la CPI, le 5 décembre 2012. © Peter Dejong/Pool/Reuters

Le procureur général de la Cour pénale internationale Luis Moreno-Ocampo devrait communiquer le 16 mai à la défense les charges retenues contre l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo.

Luis Moreno-Ocampo, le procureur général de la Cour pénale internationale, devrait, le 16 mai, communiquer à la défense les charges retenues contre Laurent Gbagbo dans le dossier des violences postélectorales en Côte d’Ivoire. De son côté, Me Emmanuel Altit, l’avocat de l’ancien président, continue de préparer avec son client l’audience de confirmation des charges, prévue le 18 juin.

Des axes de contre-attaque sont envisagés, en particulier le dépôt d’une plainte contre l’Onuci en raison de l’implication de ses troupes aux côtés des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (pro-Ouattara) dans les combats qui les ont opposées aux forces fidèles à Gbagbo.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici