Pointe-Noire : Paul Tchignoumba, ex-international du PCT

Paul Tchignouma a conseillé Denis Sassou Nguesso sur les questions internationales. © Baudoin Mouanda pour JA

Engagés en politique ou dans la vie associative, tous passionnés par l'humain, ils ont fait et font encore bouger leur ville, et le Congo. Portrait de Paul Tchignoumba.

Né dans le 2e arrondissement de Pointe-Noire, Mvou-Mvou (qui porte le nom de son clan), Paul Tchignoumba a achevé ses études secondaires au lycée d’État de Brazzaville avant d’obtenir, en 1982, un diplôme de troisième cycle du Centre d’études du commerce extérieur-Centre supérieur des transports internationaux (CECE-CSTI) de Marseille (France). Contrôleur de gestion de la Congolaise de raffinage (Coraf) à Pointe-Noire de 1998 à 2002 et conseiller à la présidence de la République (aux affaires internationales), Paul Tchignoumba a été l’unique élu du Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir) dans sa ville natale lors des législatives de 2002. Il est par ailleurs le neveu de feu Jean-Pierre Thystère-Tchicaya, qui fut maire de Pointe-Noire de 1994 à 1997 et président de l’Assemblée nationale de 2002 à 2007. Responsable de la section internationale du PCT de 1998 à 2005, Paul Tchignoumba a aussi été vice-président d’Agir pour le Congo, association politique soutenant Denis Sassou Nguesso, qui a fini par rejoindre le PCT l’an dernier.

À 57 ans, élu conseiller municipal et départemental de Pointe-Noire en 2008 sous l’étiquette de la majorité présidentielle et désormais membre du comité central du PCT, l’ancien député préside aux destinées de l’association Léo Lagrange Congo, proche du Parti socialiste français. Paul Tchignoumba est aussi connu des Ponténégrins en tant que président de l’ensemble Lelu Lelu, spécialisé dans la musique traditionnelle de l’ancien royaume de Loango, et, depuis l’an dernier, du club de football de l’AS Cheminot, l’un des fleurons sportifs de la cité océane. 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici