Fermer

Fifa : Lydia Nsekera, première dame du foot mondial

Lydia Nsekera n'a jamais été très éloignée d'un sport qu'elle n'a pourtant jamais pratiqué. © AFP

La Burundaise Lydia Nsekera est la première femme à siéger au comité exécutif de la Fifa, l'instance suprême du football mondial.

Mieux vaut tard que jamais. Il aura fallu patienter jusqu’en 2012 pour qu’une femme intègre le comité exécutif de la Fédération internationale de football association (Fifa), fondée en… 1904. L’événement, historique, s’est produit lors du 62e congrès de l’organisation, les 24 et 25 mai à Budapest (Hongrie). L’organisme dirigé par le Suisse Sepp Blatter a entériné la nomination de Lydia Nsekera, 45 ans, présidente de la Fédération de football du Burundi (FFB). Cooptée en amont de l’ouverture du grand raout de l’instance suprême du football mondial, cette femme énergique, réputée pour sa forte personnalité, siégera pour un an au comité exécutif.

Équipes féminines

Fille d’un ancien président d’un club burundais, Lydia Nsekera n’a jamais été très éloignée d’un sport qu’elle n’a pourtant jamais pratiqué, le football ayant longtemps été considéré en Afrique (et ailleurs) comme une affaire exclusivement masculine. Elle a assouvi sa passion par procuration et contribué largement à changer les choses en créant des équipes féminines à Bujumbura, la capitale de cette ancienne colonie belge. À la fin des années 1990, la Fifa, pour encourager le développement du football au Burundi, se tourne naturellement vers Lydia Nsekera. En sa qualité de vice-présidente de la Commission nationale du football féminin, celle-ci lance alors un championnat dévolu aux femmes.

En 2001, son volontarisme lui permet d’accéder à la présidence de la Commission des compétitions de la FFB, avant d’être élue en 2004 à la tête de la fédération lors d’élections anticipées imposées par la Fifa. Lydia Nsekera a bénéficié des accords de paix d’Arusha de 2000, qui imposent un quota de 30 % de femmes aux postes de direction. Au comité exécutif de la Fifa, la Burundaise sera essentiellement chargée du développement du football féminin. Un domaine qu’elle semble plutôt bien maîtriser… 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici