Fermer

RDC : Jean-Claude Muyambo Kyassa, droits et revers

Jean-Claude Muyambo Kyassa est à couteaux tirés avec Moïse Katumbi. © Baudouin Muanda pour J.A.

À 46 ans, Jean-Claude Muyambo Kyassa est président du parti Solidarité congolaise pour la démocratie (Scode).

Avocat, ex-bâtonnier du barreau de Lubumbashi, militant des droits de l’homme (et ancien ministre national des Affaires sociales et de l’Action humanitaire, de novembre 2007 à octobre 2008), propriétaire terrien, homme de médias (avec ses chaînes Jua TV et Jua FM) et homme politique, Jean-Claude Muyambo Kyassa est tout cela à la fois.

Petit-fils d’un ingénieur néerlandais, Muyambo, né à Kolwezi, a fait son droit à l’Université de Lubumbashi. Quand il n’est pas dans son cabinet d’avocats, il s’occupe du parc animalier qu’il a ouvert en 2009 près de la capitale katangaise, le Muyambo Park. À moins qu’il ne s’active au sein de son ONG, Solidarité katangaise. Il connaît bien l’univers associatif congolais. Directeur adjoint, puis directeur du Centre des droits de l’homme et du droit humanitaire (CDH) de Lubumbashi de 1995 à 1997, il a dirigé une mission d’observation lors de la présidentielle en Zambie, fin 1996.

Du côté de son autre passion, la politique, Muyambo est à couteaux tirés avec Moïse Katumbi et devrait se montrer d’autant plus vindicatif dans la campagne pour les provinciales qu’il vient d’essuyer un revers aux législatives. Alors qu’il espérait, il y a quelques mois encore, obtenir un portefeuille au sein du gouvernement central, il n’a pas été réélu député national à l’issue du scrutin de novembre 2011. Dénonçant des manoeuvres dirigées contre lui (par feu Augustin Katumba Mwanke) et accusant la Cour suprême de justice de s’être alignée sur la position de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), il a annoncé le 25 avril le retrait de son parti, Scode, de la majorité présidentielle.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici