Fermer

Katanga – Initiative : Éric Monga, du conseil fiscal au labo d’analyses

Éric Monga, business man. © Muriel Devey

De l'agroalimentaire au tourisme, en passant par les services aux miniers, ces katangais ont créé leur entreprise alors que rien ne les y prédestinait. Histoires de patrons... Et de déclics.

Après quatre ans à la Banque centrale du Congo (BCC), puis trois comme conseiller du gouverneur provincial Augustin Katumba Mwanke, Éric Monga, économiste de formation, décide de se lancer dans les affaires. En 2001, il crée à Lubumbashi – sa ville natale – Trade Service, un bureau de conseil fiscal aux entreprises, qu’il assiste également dans leurs démarches auprès des institutions et administrations.

Dès 2002, lors de l’élaboration du code minier, à laquelle il a contribué de manière officieuse, il prend conscience du potentiel du secteur et prospecte les entreprises minières. Un succès. L’effectif de Trade Service, qui a ouvert des succursales, est passé de 2 à 64 employés aujourd’hui. Loin de s’arrêter là, Éric Monga a créé en 2008 la Société de surveillance minière (SSM), un laboratoire d’analyses dont le siège est à Likasi. Il emploie 90 personnes et porte une attention particulière à la formation de ses ingénieurs et chimistes, ainsi qu’à la mixité des équipes, constituées d’anciens cadres de la Générale des carrières et des mines (Gécamines) et de jeunes diplômés de l’université de Lubumbashi.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici