Fermer

Nations unies : et si l’UA siégeait au Conseil de sécurité ?

Boni Yayi, chef de l'État béninois et président en exercice de l'UA. © AFP

Président en exercice de l'Union africaine, Thomas Boni Yayi y est favorable à ce que l'Union africaine (UA) siège au Conseil de sécurité en attendant la réforme dudit conseil et l'octroi d'un poste permanent à l'Afrique.

 « 80 % des dossiers traités par le Conseil de sécurité concernent le continent, argumente-t-il. Autant y associer l’UA, et même lui donner un droit de veto. » Le chef de l’État béninois, Boni Yayi, milite aussi pour que l’UA devienne membre de droit du G20, au même titre que l’Union européenne. En visite officielle à Paris (28-30 mai), il s’en est ouvert à François Hollande.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici