Fermer

Côte d’Ivoire : Sabri Lamouchi, une douche froide au pays des Éléphants

Sabri Lamouchi et Didier Drogba, capitaine des Éléphants. © AFP

Le Franco-Tunisien Sabri Lamouchi a pris la tête de l'équipe nationale ivoirienne de football. Au grand dam des supporteurs, qui pointent son manque d'expérience.

Dans le salon d’honneur de l’aéroport Félix-Houphouët-Boigny d’Abidjan, Sabri Lamouchi, le nouveau sélectionneur des Éléphants, est crispé. Ce 29 mai, au lendemain de sa nomination par la Fédération ivoirienne de football (FIF), il foule pour la première fois le sol du pays. Autour de son cou, une écharpe… qu’il a vite fait d’enlever après avoir constaté que personne d’autre n’en porte. De la Côte d’Ivoire, ce Franco-Tunisien né à Lyon il y a quarante ans ne connaît que les joueurs stars dont il a vanté les mérites sur Canal +, où il officiait jusqu’alors comme consultant.

Le remplacement de François Zahoui, qui avait échoué en finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2012, n’est pas une surprise, mais l’identité de son remplaçant, si. La désignation de Lamouchi a été soutenue, notamment, par l’ex-international ivoirien Cyril Domoraud, conseiller du président de la FIF. Mais elle ne convainc pas les supporteurs, qui ont dénoncé la « nomination complaisante d’un illustre inconnu inexpérimenté pour entraîner la première équipe africaine dans le classement Fifa [Fédération internationale de football association, NDLR] et la quinzième mondiale ».

À l’attaque

Lamouchi fait ses premiers pas d’entraîneur, mais en tant que joueur, son anonymat est relatif. Totalisant douze sélections en équipe de France, il a réalisé en 1996 le doublé Coupe de France-championnat sous le maillot de l’AJ Auxerre, avant d’être sacré une seconde fois champion en 2000 avec l’AS Monaco. Deux ans plus tard, il remportait la Coupe d’Italie avec Parme. Son dernier titre remonte à 2008 : avec Umm-Salal Sport Club, il gagne la Coupe de l’Émir du Qatar, pays où il a émigré en 2006 et où il termine en 2009 sa carrière, dans les rangs d’Al Kharitiyath Club.

À l’Hôtel Ivoire, où il a pris ses quartiers, le nouveau sélectionneur est vite passé à l’attaque. Rencontre avec l’équipe réunie pour préparer le match du 2 juin contre la Tanzanie, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde, puis huis clos avec des cadres de la sélection, dont Didier Drogba et Kolo Touré. « Faites-moi confiance », leur a-t-il dit. Sa mission : qualifier les Éléphants pour la CAN 2013 et le Mondial 2014. Le compte à rebours a déjà commencé. 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici