Michael A. Battle, la voix de l’Amérique à Addis-Abeba

Par Jeune Afrique

Michael A. Battle est l'ambassadeur des Etats-Unis à l'Union Africaine. © DR

Rien ne le destinait à épouser une carrière diplomatique. Jusqu’en septembre 2009, Michael A. Battle assurait la présidence du Centre interconfessionnel de théologie à Atlanta, en Géorgie, après avoir occupé différents postes à responsabilités dans les universités américaines. Mais Barack Obama a voulu faire de ce proche, fin pédagogue et bon connaisseur de l’Afrique, son ambassadeur auprès de l’Union africaine. Il doit expliquer la politique américaine et renforcer la coopération entre son pays et l’organisation panafricaine. Son engagement sur les questions africaines remonte au début des années 1990. Entre 1994 et 1998, il a notamment servi comme vice-président du Comité américain sur l’Afrique. En 1994, il a aussi participé en tant qu’observateur à la première élection libre en Afrique du Sud. On doit à cet ancien aumônier militaire de réserve de nombreux ouvrages, notamment sur les Afro-Américains, l’Église noire et Martin Luther King.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici