Fermer

France – Rwanda : de Juppé à Fabius, le vide demeure…

Laurent Fabius, le 9 mai 2012. © Fred Dufour/AFP

Depuis quatre mois et le rappel de Laurent Contini, la France n'a plus d'ambassadeur au Rwanda.

Le départ d’Alain Juppé du ministère des Affaires étrangères et l’arrivée de Laurent Fabius n’y ont rien fait : depuis quatre mois et le rappel de Laurent Contini, la France n’a plus d’ambassadeur au Rwanda. Et personne n’a encore été pressenti pour occuper ce poste. Même si Fabius lui-même s’est récemment intéressé au dossier franco-rwandais après la publication dans le quotidien Libération d’un rapport sur la présence de missiles Mistral à Kigali en avril 1994, la nécessité pour Paris de disposer d’un poste d’information et de coopération opérationnel dans ce pays clé de la région des Grands Lacs n’est manifestement pas une priorité. Un nouveau nom d’ambassadeur, après celui d’Hélène Le Gal, récusée par les autorités rwandaises parce qu’elle avait été proposée par Alain Juppé (elle est aujourd’hui la « Madame Afrique » de l’Élysée), ne devrait pas être soumis à accréditation avant le prochain mouvement diplomatique de septembre.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici