Fermer

Nord-Mali : le chef du Mujao prend ses aises à Gao

Le mauritanien Hamada Ould Khaïrou, créateur et chef du MUJAO. © D.R.

Hamada Ould Khaïrou, créateur et chef du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), défie les autorités algériennes à travers de multiples provocations symboliques.

Il est mauritanien, se nomme Hamada Ould Khaïrou et faisait partie des non-Algériens recrutés par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). L’an dernier, il s’est affranchi d’Abou Zeid et de Mokhtar Belmokhtar, les émirs algériens de l’organisation, pour créer le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), qui rassemble les djihadistes subsahariens. Depuis une prise d’otages à Tindouf, en octobre 2011, le mouvement s’est enrichi. Le 27 juin, il a pu enrôler assez d’hommes pour chasser de Gao les Touaregs du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA). Avec les sept diplomates algériens enlevés dans cette même ville le 5 avril, le Mujao dispose désormais d’un bouclier et se permet même de narguer Alger. Jusqu’à la prise du gouvernorat de Gao, Ould Khaïrou logeait au consulat d’Algérie. Aujourd’hui, il continue de circuler dans le 4×4 du consul retenu en otage et n’a même pas pris la peine de faire changer la plaque d’immatriculation du véhicule.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici