Fermer

Un live inédit de Fela Kuti enfin disponible

"Live in Detroit 1986" est le premier album officiel d'inédits de Fela depuis 1992. © AFP

En 1986, après deux ans de prison, Fela Kuti se produit à Detroit et chante quatre nouveaux titres, enfin regroupés dans un live inédit.

« In my country, they put you in prison just like that! »* C’est par ces mots en forme de règlement de comptes que Fela Kuti débute le premier concert de sa tournée américaine à Detroit en 1986. Il devait se produire avec son groupe aux États-Unis deux ans auparavant, mais le général Buhari, président du Nigeria de cette époque, en avait décidé autrement en l’envoyant dans les geôles pendant vingt-quatre mois.

Le voici donc haranguant la foule de ses fameuses diatribes politiques avant d’entamer un concert fiévreux d’une durée d’environ deux heures… pour quatre morceaux ! Des titres à l’époque totalement inédits (on les retrouvera éparpillés sur trois albums suivant cette tournée). Avec Egypt 80, ce concert est un véritable témoignage musical de ce dont étaient capables Fela et son groupe. Il délivre ses messages contre les hommes blancs soutenant des pseudo-démocraties, parle de l’apartheid, de son procès, tandis que ses musiciens déroulent un groove urbain, puissant, qui le fait petit à petit monter dans les transes que lui seul était, certainement, capable d’atteindre.

Un bootleg (enregistrement pirate) de ce concert vient d’être édité. C’est le premier album officiel d’inédits de Fela depuis 1992. C’est un témoignage brut, sans mixage, qui permet de se rendre compte de la force musicale de Fela et de son groupe en concert, et d’imaginer la folie ambiante dans la salle et sur scène. On notera aussi la présentation du CD. Celui-ci reprend le visuel d’une cassette enregistrée du concert qui circulait sous le manteau à l’époque. Indispensable.

* « Dans mon pays, ils vous mettent en prison sans autre forme de procès ! »

________

Live in Detroit 1986, de Fela Kuti, (Strut/Knitting Factory/La Baleine)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici