Fermer

Internationale socialiste: de nouveau tendance !

Le parti de Saleh Kebzabo, leader de l'opposition tchadienne, va entrer à l'IS. © Vincent Fournier/J.A

L'arrivée au pouvoir de François Hollande relance l'Internationale socialiste en Afrique francophone.

Depuis l’arrivée au pouvoir de François Hollande, l’Internationale socialiste (IS) est très convoitée, et les demandes d’adhésion en provenance d’Afrique francophone affluent ou se confirment. Les partis des deux opposants Saleh Kebzabo (Tchad) et Martin Ziguélé (Centrafrique), l’Union nationale pour la démocratie et le renouveau (UNDR) et le Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC), vont ainsi faire leur entrée lors du comité Afrique de l’IS, présidé par le Sénégalais Ousmane Tanor Dieng, qui se tiendra à Praia (Cap-Vert) les 30 et 31 juillet. Autre formation candidate dans la perspective du Congrès de l’IS prévu fin août au Cap (Afrique du Sud) et auquel est annoncée Ségolène Royal : la Renaissance du Bénin (RB) de Léhady Soglo. Hasard ? Emmanuel Golou, le nouveau président du Parti social démocrate (PSD) béninois, déjà membre de l’IS, vient d’effectuer une tournée des « amis » à Paris. Rue de Solférino, c’est Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire national à l’Europe et à l’international du PS, qui traite ces demandes d’adhésion. Toujours à la manoeuvre aussi, Thomas Melonio, l’ex-« Monsieur Afrique » du parti devenu conseiller à l’Élysée.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici