Fermer

Mali : quand Oumar Mariko rencontre secrètement Ansar Eddine à Tombouctou

Le député Oumar Mariko est réputé proche des putschistes maliens. © Emmanuel Daou Bakary

À la tête d'une délégation de la Coordination des associations patriotiques du Mali (Copam), le député Oumar Mariko (pro-putschiste) et des représentants du mouvement islamiste radical Ansar Eddine se sont entrenus le 21 juillet à Niafunké, près de Tombouctou.

Rencontre dans le plus grand secret, le 21 juillet, à Niafunké, près de Tombouctou, entre le député Oumar Mariko, à la tête d’une délégation de la Coordination des associations patriotiques du Mali (Copam), et des représentants du mouvement islamiste radical Ansar Eddine. Difficile d’imaginer que Mariko, réputé proche des putschistes du 21 mars et de leur chef, Amadou Haya Sanogo, ait pu y participer sans leur aval. Il est d’ailleurs soupçonné par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) de gêner la transition – ce qui pourrait lui valoir des sanctions.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici