Fermer

Algérie : les Frères musulmans en voie d’implosion

Bouguerra Soltani, président du MSP, qui regroupe les Frères musulmans algériens. © D.R.

Bouguerra Soltani, président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), branche algérienne des Frères musulmans, se retire du gouvernement. Sa décision a provoqué une grave crise au sein de la formation.

Depuis sa cinglante défaite aux législatives du 10 mai, le Mouvement de la société pour la paix (MSP), branche algérienne des Frères musulmans, poursuit sa descente aux enfers. Le choix de Bouguerra Soltani, son président, de se retirer du gouvernement provoque de gros remous dans ses rangs. Le 26 juillet, à la veille de la réunion du conseil consultatif, Amar Ghoul, ancien ministre des Travaux publics et star incontestée de la confrérie, a annoncé sa démission. D’autres devraient suivre, ce qui place Soltani dans une position délicate. Son départ de la présidence semble inéluctable.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici