Fermer

Éthiopie : Sawa, des chaussures 100 % made in Africa

Sawa est le nom de l'une des principales ethnies de Douala, au Cameroun. © Sawa.com

La marque de chaussures Sawa, commercialisée en Europe et aux États-Unis, est 100 % made in Africa.

Sawa : retenez bien ce nom ! C’est celui des baskets que portera Oxmo Puccino, le rappeur malien installé en France, à l’occasion de la sortie, en septembre, de son album Roi sans carrosse. Particularité de cette marque de chaussures commercialisée en Europe et aux États-Unis ? Elle est 100 % made in Africa. Son nom est celui de l’une des principales ethnies de Douala, au Cameroun. Son cuir, son coton et son caoutchouc viennent des quatre coins du continent : Niger, Égypte, Tunisie… Et le produit fini sort des chaînes de montage d’une usine implantée à Addis-Abeba, en Éthiopie. Après deux ans au Cameroun, les fondateurs de la jeune marque ­panafricaine (trois hommes d’affaires, dont le Franco-Algérien Mehdi Slimani) ont décidé, en mai 2011, de délocaliser la production au pays de Haïlé Sélassié, fuyant un environnement peu propice aux affaires.

Haut lieu de l’industrie de la chaussure

Économie la plus dynamique de la Corne de l’Afrique, l’Éthiopie s’impose progressivement comme un haut lieu de l’industrie de la chaussure. Les investisseurs affluent, attirés par une main-d’oeuvre bon marché (le salaire mensuel moyen est de 65 euros, contre plus de 365 euros en Chine) et l’abondance de la principale matière première, le cuir.

Avant Sawa, le chinois Huajian, l’un des principaux fabricants de chaussures de son pays, s’était installé à Dukem, à 30 km au sud d’Addis-Abeba, dans une zone industrielle en plein développement. Le chinois, qui compte investir à terme 2 milliards de dollars (1,6 milliard d’euros) en Éthiopie, y fabrique lui aussi des souliers destinés aux marchés européen et nord-américain.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici